Designed by:

La préparation des peaux

De la préparation des peaux au travail d'assemblage, les couturières utilisent à toutes les étapes des outils qui, au-delà de leur fonction première, sont devenus de véritables symboles de la culture inuit.

uluit_groenlandais_et_canadien C'est le cas du ulu, couteau féminin de forme semi-lunaire utilisé pour les activités quotidiennes. Son usage est multiple, de la fabrication des vêtements au découpage de la viande et du poisson. Sa forme et sa taille varient en fonction de son utilisation et de sa région d'origine. Les plus larges (25 cm) servent à dépecer les animaux, ceux de taille moyenne (15 cm) sont utilisés pour la découpe des peaux et les plus petits (5 cm) sont réservés aux travaux de couture.
La plupart des jeunes femmes possèdent aujourd'hui encore des uluit et les utilisent quotidiennement. Il est fréquent de le voir réutilisé comme ornement sur un vêtement ou, en miniature, sous forme de bijou. Associé au monde féminin, il possède depuis toujours une valeur symbolique et est devenu aujourd’hui un véritable marqueur identitaire (certaines coopératives en ont fait un logo apposé sur les lithographies).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nunavut 2008 090La femme s’occupe généralement de dépecer l’animal à l’aide de son ulu. La peau demande un traitement particulièrement soigné.

Elle ne doit pas être déchirée pendant le dépeçage. Les peaux sont ensuite lavées abondamment, puis séchées avant d’être travaillées (grattées et assouplies) et transformées en vêtements.

 

 

 

«« retour aux fiches thématiques